05/11/2063 : L’UE cède le Parlement de Strasbourg à la Fédération Franco-Allemande

Yann Teissier du Cros Commentaires fermés sur 05/11/2063 : L’UE cède le Parlement de Strasbourg à la Fédération Franco-Allemande

This post has already been read 4249 times!

En contrepartie de la cession des bâtiments du parlement de Strasbourg à la nouvelle Fédération Franco-Allemande (FFA), l’Union Européenne (UE) vient d’annoncer qu’elle s’engage à installer de manière permanente le Parlement Européen à Bruxelles, près de l’exécutif européen. Les 42 pays membres de l’UE, Bruxelles, Catalogne, Corse, Flandres et Wallonie inclus, ont salué cette décision de bon sens. L’hémicycle du parlement de Strasbourg dispose d’assez de sièges pour permettre de réunir la totalité des membres du nouveau Parlement fédéral franco-allemand. Le bâtiment est équipé de cabines d’interprétation simultanée. Celles-ci s’avéreront en effet utiles car, malgré le programme accéléré d’enseignement des deux langues officielles de la FFA, beaucoup de parlementaires ne pratiquent pas encore la langue de l’autre membre de la fédération.

plan aixOn rappelle que les parlementaires de la FFA sont élus sur des listes transnationales. La population française ayant atteint celle de l’Allemagne malgré l’indépendance de la Corse, les parlementaires sont répartis à part égale entre les deux pays. Par ailleurs, les futurs sénateurs de la jeune fédération, issus des régions françaises et des Länder allemands, siégeront  à Kehl, en face de Strasbourg, dès que le Sénat fédéral sera construit. Le premier Président-Chancelier de la fédération, Sophie Royal von König, a décidé, à titre provisoire, d’alterner ses fonctions entre l’Elysée à Paris et le Kanzleramt à Berlin afin de rester en contact avec les parlements nationaux. Les ministères fédéraux se situeront à Paris ou Berlin selon les compétences. Ainsi, la défense et les affaires étrangères seront à Paris, l’économie, l’emploi et l’environnement à Berlin. L’éducation, la culture et la santé resteront du ressort des parlements nationaux.

La Présidente-Chancelière a récemment proposé de créer une mission parlementaire pour l’élargissement de la FFA. Plusieurs membres de la zone euro, en effet, frappent déjà à la porte de la Fédération par crainte de ne pas bénéficier des retombées géopolitiques escomptées. Les premiers pays qui pourraient rejoindre la FFA seraient les Etats de la fédération belge, les Pays-Bas et le Luxembourg. Selon Barbara Dupont-Brücke, directrice de la rédaction du journal en ligne Le Monde-die Welt, la plupart des autres pays de la zone euro seront candidats à terme. La Présidente-Chancelière a déclaré hier à l’Agence Franco-Allemande de Presse (AFAP) : « Dès l’aboutissement des négociations avec les premiers pays candidats, nous devrons envisager de changer le nom de notre jeune fédération. Celle-ci ne pourra plus s’intituler franco-allemande. Sachant que notre gouvernement fédéral s’installera dès que possible à Aix-la-Chapelle, je lance aujourd’hui un concours pour l’appellation de notre fédération élargie. On m’a déjà proposé ‘fédération transrhénane’ et  ‘fédération carolingienne ». A vous tous de nous proposer la meilleure idée.

Signé : Yann Teissier du Cros, descendant des Pères Fondateurs de l’Europe

 

Comments are closed.