10/11/2058 : Le retour du kiosque à journaux

Olivier Parent Commentaires fermés sur 10/11/2058 : Le retour du kiosque à journaux
10/11/2058 : Le retour du kiosque à journaux

This post has already been read 1594 times!

Sully Trans Press annonce que l’ensemble de ses titres « People » seront à l’équilibre à la fin de l’année 59. En plus de l’intention éditoriale, cette annonce valide le modèle économique qui s’est cristallisé autour du papier électronique jetable. Ce dernier avatar des supports d’information que permet les dernières évolutions technologiques se veut la combinaison parfaite entre le média imprimé et le média interactif. Le système de distribution développé par Sully Trans Press (STP) repose également sur un réseau de kiosques à journaux en plein développement.
Le papier électronique jetable (PEJ) possède les qualités et le confort de lecture du papier classique, les qualités environnementales et interactives d’un support électronique et les qualités d’un ordinateur avec ses capacités de connexions à l’HyperNet. La dernière qualité du PEJ répond également à une attente chez le consommateur : ne plus avoir les poches et mains encombrés d’appareils plus ou moins encombrants et jamais complètement adapté à l’usage que l’on veut en faire.
Après avoir eu le plaisir de se rendre dans son kiosque à journaux pour y acheter son titre favori… après avoir lu à satiété le dit titre et tout autre contenu interactif associé, le lecteur se débarrasse de son PEJ en le jetant dans une corbeille parmi des milliers mises à la disposition de ses consommateurs par STP. En plus du développement du réseau de ses kiosques et de ses corbeilles, STP s’est associé le travail d’une armée de robots dont la tâche est d’assurer le traitement des corbeilles. Ces robots sont assignés à un kiosque et maillent ainsi l’ensemble du territoire. Les robots sont également chargés de récupérer les PEJ abandonnés hors des corbeilles ; tout consommateur de STP se voit accordé un crédit de 5 documents abandonnés hors des corbeilles avant d’être sanctionné par une amende forfaitaire. Les robots sont également chargés de retirer de la circulation les supports défectueux.
L’intérêt que manifeste le grand public pour cette nouvelle forme du commerce de l’information intéresse les médias classiques et historiques qui voient dans cette nouvelle forme de distribution un débouché pour leur propres contenus. D’autres industriels envisagent la procédure de collecte des robots STP un moyen de recyclage d’un ensemble beaucoup plus large de matériels électroniques (flyers, tracts…).

Comments are closed.