2042 Lorsque l’analyse ADN sera incontournable – 8/13 – OBLIGATION

Jean-Pierre Galand Commentaires fermés sur 2042 Lorsque l’analyse ADN sera incontournable – 8/13 – OBLIGATION
2042 Lorsque l’analyse ADN sera incontournable – 8/13 – OBLIGATION

This post has already been read 133 times!

 

Une série de 13 chroniques sur la médecine du futur.

A suivre tous les vendredis.


2042

Lorsque l’analyse ADN sera incontournable

 

En 2035, on assistait à une avancée spectaculaire des méthodes de diagnostic médical. Il suffisait d’avaler une pilule contenant des nanorobots, ceux-ci étaient opérationnels pour  quelques jours, parcouraient en permanence l’organisme, analysaient les cellules, détectaient les éventuels marqueurs tumoraux, captaient toutes sortes d’informations, puis, adressaient les résultats à une puce sous-cutanée ou au bracelet électronique de la personne concernée.

Déjà remarquable à l’entrée du siècle, en quelques décennies, la médecine avait fait des progrès considérables mais avait toujours été limitée par la difficulté de comprendre l’immense complexité du corps humain et surtout les innombrables interactions entre les organes, les cellules, les fonctions biologiques. On pouvait toujours disposer de milliards de données concernant sa santé, encore fallait-il pouvoir les exploiter.

Grâce à une puissance de calcul phénoménale rendue possible par les progrès de l’informatique, l’Intelligence Artificielle permettait maintenant d’interpréter ces données pour rendre un diagnostic global prenant en compte l’ensemble des paramètres. Comment ne pas utiliser ces formidables progrès, comment ne pas profiter de ces techniques pour améliorer la santé des populations, et donc réduire les coûts ? Intelligence artificielle, puce sous-cutanée et nanorobots, ordinateurs quantiques, la médecine prédictive était à son sommet, on pouvait anticiper la plus grande partie des maladies connues. A condition de disposer d’un échantillon d’ADN.

 

Le législateur n’avait pas pu imposer l’obligation pour chacun de procéder à une analyse ADN, ceci avait été jugé contraire au principe de la liberté individuelle, inscrit dans la Constitution. Mais en 2042, un avenant à la Loi santé 2030 prévoyait une réduction de 25 à 75% des remboursements, en fonction du niveau de prévention auquel l’assuré acceptait de se soumettre, alors qu’une analyse ADN complète permettait d’être couvert à 100%.

Certains disaient : mais c’est contraire à la Constitution mais aussi à la Déclaration Universelle sur le Génome qui dit  « Nul ne doit faire l’objet de discriminations fondées sur ses caractéristiques génétiques qui aurait pour objet ou pour effet de porter atteinte à ses droits individuels…. ».

D’autres répondaient : Non, pas du tout, la Loi Santé 2042 ne discrimine pas sur l’ADN ou sur tout autre critère de santé, elle dit simplement que chacun est libre d’assurer sa prévention santé mais doit en assumer les conséquences.

Quelques années plus tard, le Ministère de la Santé annonçait le déremboursement total des soins pour toute une série de pathologies détectables par nanopuce et réductibles par une prévention adaptée. Ces pathologies étaient inscrites sur une liste qui évoluerait avec les progrès de la médecine préventive.

En échange de cette « petite entorse » aux libertés individuelles, la médecine faisait un bond spectaculaire, mais les trésoreries des organismes de Sécurité Sociale européens explosaient, siphonnées par les acteurs de cette nouvelle santé qui encaissaient des dizaines de milliards de dollars de royalties pour l’utilisation des logiciels et des bases de données génétiques.

 

Textes extraits et adaptés par Jean-Pierre Galand du livre du même auteur

« Cette délicieuse odeur de pain grillé, 2084, cauchemar technologique ? »

 Actuellement en souscription sur Ulule du 15/09 au 31/10/2020.

https://fr.ulule.com/une-delicieuse-odeur-de-pain-grille

 

CALENDRIER

1 INJECTION 22 mai 2024 – l’IA contre le cancer 6/09/2020
2 DISRUPTION

Septembre 2026 – de l’ADN et du prédictif au rabais

11/09/2020
3 CONNEXION

Novembre 2029 – lorsque l’on préfère assurer les gens en bonne santé

18/09/2020
4 OBSESSION

22 mai 2032 – la Sécu recommande le port d’un bracelet connecté

25/09/2020
5 CONGESTION

2035 – La pré-consultation médicale en ligne devient incontournable

2/10/2020
6 VIOLATION

21 juin 2037 : le génome, objet commercial ?

9/10/2020
7 REGENERATION

2040 – pour 80 000 $, le droit à vivre un peu plus encore

16/10/2020
8 OBLIGATION

2040 – lorsque l’analyse ADN sera incontournable

23/10/2024
9 SELECTION

2048 – du préventif à l’eugénisme

30/10/2020
10 AMELIORATION

2050 – le « droit au bonheur »

6/11/2020
11 AUGMENTATION

2060 * mille fois plus intelligent

13/11/2020
12 DESTRUCTION

2080 – tel un Deus ex machina

20/11/2020
13 HOLD-UP

2020 – un mauvais rêve ?

27/11/2020

 

Comments are closed.