80 ans après: pourquoi l’humanité regarde-t-elle toujours dans l’espace ? | 20/07/2049 | L’Observatoire Océanien de Prospective

Philippe Lemonnier Commentaires fermés sur 80 ans après: pourquoi l’humanité regarde-t-elle toujours dans l’espace ? | 20/07/2049 | L’Observatoire Océanien de Prospective
80 ans après: pourquoi l’humanité regarde-t-elle toujours dans l’espace ? | 20/07/2049 | L’Observatoire Océanien de Prospective

This post has already been read 920 times!

Lien vers l’Observatoire Océanien de Prospective : 80 ans après: pourquoi l’humanité regarde-t-elle toujours dans l’espace ?


Il y a exactement 80 ans aujourd’hui, l’homme marchait sur la Lune pour la première fois. En ce jour très spécifique, nous devenions une espèce multiastrale. Sortis de notre condition physique première et moins soumis aux contraintes de notre environnement naturel, l’Humanité prenait l’initiative de s’envoler hors de son monde originel et de partir explorer au-delà de ce qui avait jamais été possible.

Alors que nous fêtons ces 80 ans, beaucoup de choses sont à dire sur les quatre-vingt dernières années qui se sont écoulées.

En effet, après cette impressionnante réussite qui, plus que la réussite d’un pays ou d’une communauté, était bien la réussite de l’Humanité toute entière, la conquête spatiale a connu un arrêt net. Bien sûr, des missions techniques se sont poursuivies (principalement au travers de sondes et autres robots) mais sans vrai projet de transport d’humains hors de notre planète.

Pendant des décennies, très certainement lié à la situation économique et sociale de notre planète, nous avons continué à regarder les étoiles mais nous avons cessé de focaliser notre énergie vers leur exploration.

Puis, dans les années 2020, finalement, l’Humanité s’est reposée la question: et si nous allions visiter ailleurs? La opérée par des entreprises créées à l’époque telles que SpaceX, Blue Origin ou RocketLab ont facilité le développement de solutions moins coûteuses, plus flexibles et donc plus adaptées au contexte du moment.

Les ambitions de certains de ces entrepreneurs, dont le plus connu et le plus visible, Elon Musk, ont finalement réussi à relancer les projets d’exploration spatiale humaine.

En 2034, finalement, la première mission habitée vers Mars prenait le large depuis la surface de la Terre.

A cette époque, comme encore aujourd’hui et comme dès les premiers jours de l’exploration spatiale, beaucoup de personnes se posaient et se pose toujours la question de l’utilité d’une telle démarche. Entre les problématiques liées aux convictions spirituelles, religieuses, philosophiques, les approches critiques du fait de questionnement économiques ou environnementaux… bien des reproches peuvent être faits à cette industrie et ce vaste projet, souvent présenté comme ambitieux, présomptueux voire lié à des primes instincts de compétition.

Pour autant, nous oublions souvent que les projets liés à l’exploration spatiale ont été souvent liés à la découverte de technologies concrètement utiles pour ceux restés sur Terre: évolution de la médecine, des technologies liées à l’énergie et au transport… La conquête spatiale nous apporte bien plus que la réponse à un “rêve de gamin” et son impact positif sur notre vie quotidienne est facilement évaluable.

Au-delà de ça, il sera utile de souligner que, comme beaucoup d’innovations technologiques, la conquête spatiale était au démarrage fortement liée à l’industrie de l’armement et aux ambitions militaires de bien des Etats. Mais le mouvement de privatisation de la conquête spatiale, tel qu’initié fin des années 2010, a permis de complètement dissocier l’industrie spatiale du monde militaire. Mieux encore, cette conquête ambitieuse a depuis lors été rapprochée des problématiques environnementales liées au changement climatique et a ainsi pu attirer l’attention du grand public sur l’urgence de la situation.

Réduits à devoir changer de planète, l’Humanité a commencé à comprendre l’importance des actions et engagements individuels!

Alors que la première mission humaine est sur le point de revenir de notre voisine rouge, il est plus que nécessaire de se remémorer que c’est en visant les étoiles que l’on atteindra la lune !

 


L’Observatoire Océanien de Prospective — 2OP — est une plateforme qui a pour objectif de réfléchir aux Futurs de l’Océanie au travers d’articles envisageant les futurs possibles de cette région.

Au travers de potentielles futures actualités, l’Observatoire Océanien de Prospective cherche à aider les organisations et individus résidant en Océanie à développer une approche d’anticipation et de prospective dynamique pour trouver aujourd’hui les solutions aux challenges de demain.

Comments are closed.