De la 4G à la 5G : Révolution, Évolution OU Involution ? | Atelier #1 du Cycle national 2019-2020 | IHEST

Olivier Parent Commentaires fermés sur De la 4G à la 5G : Révolution, Évolution OU Involution ? | Atelier #1 du Cycle national 2019-2020 | IHEST
De la 4G à la 5G :  Révolution, Évolution OU Involution ? | Atelier #1 du Cycle national 2019-2020 | IHEST

This post has already been read 115 times!

Les ateliers du Cycle national de l’IHEST sont des travaux conduits dans le cadre du cycle national sur une durée relativement courte, cinq journées, et ayant pour vocation, de conforter les dynamiques de travail collaboratif entre les auditeurs, de permettre une analyse des dynamiques d’acteurs à l’oeuvre dans les rapports science société. Cela nécessite un travail d’investigation mené avec l’aide d’un animateur et la rencontre d’un certain nombre de personnes invitées à la demande des auditeurs, en concertation avec l’animateur et d’entraîner les auditeurs à effectuer des préconisations pour éclairer la prise de décision.

les auditeurs ne sont pas spécialistes du sujet. Ils doivent, à l’issue de leurs travaux d’investigation, en effectuer une synthèse, sans prétendre ni à l’exhaustivité, ni à l’expertise. La synthèse doit en revanche dégager les principales problématiques, en choisir quelques unes à traiter, et proposer des lignes d’actions ou des pistes de solutions possibles, propres à éclairer les décideurs.

Le jour de la clôture du cycle, les auditeurs présentent leurs travaux devant un  jury, rassemblé par l’IHEST. Voici le premier de cinq rapports d’étonnement.


DE LA 4G A LA 5G :
RÉVOLUTION, ÉVOLUTION OU INVOLUTION ?

Partis d’un sujet que nous ressentions comme avant tout technique, l’évolution de la 4G à la 5G, nous avons vite perçu que la problématique était bien plus large, avec de multiples enjeux entrecroisés allant de la gouvernance technologique à la sécurité sanitaire, en passant par les impacts environnementaux du numérique et la cybersécurité. Des connexions plus rapides, plus massives et pour plus de fonctionnalités – voilà les principales promesses que la technologie 5G entend relever dans un monde transformé par l’internet des objets (IOT), notamment en matière industrielle (industrie 4.0), dans le domaine de la santé (opérations à distance) et dans notre quotidien. Ces promesses relèvent pour le moment du marketing et il faudra encore des années pour que le déploiement de la 5G révèle son plein potentiel… si toutefois le choix technologique de s’y engager est bien confirmé – car des alternatives techniques existent.

Comme nous l’avons mis en évidence à travers l’analyse de quatre étonnements, en parallèle de la promotion de cette technologie par ses partisans (en particulier les équipementiers), des controverses émergent sur la sécurité sanitaire des ondes à haute fréquence ou encore sur l’impact environnemental de cette bascule technologique, qui suppose un renouvellement massif du parc d’antennes et de terminaux. Pour dépasser ces débats polarisés, et le scepticisme qui a dominé nos premiers étonnements, nous nous sommes attachés à pousser notre réflexion vers la question fondamentale du pilotage des évolutions induites par la 5G, et plus largement de la transition numérique de nos sociétés.

Nous avons ainsi formulé cinq propositions pour accompagner cette transition dans un monde écologiquement contraint. Elles portent (1) sur la transparence de l’information et la mise en place d’instances associant les parties prenantes au débat ; (2) sur l’éducation et la formation au numérique, à ses enjeux dans une logique de sobriété ; (3) sur le suivi et l’évaluation de l’impact de ces innovations technologiques ; (4) ainsi que sur la régulation de cette technologie qui nous semble centrale dans un contexte de maîtrise de l’empreinte environnementale du numérique. (5) Enfin, la gouvernance plus intégrée des enjeux de la 5G dans la construction d’une politique publique plus affirmée du numérique clôture le volet de nos propositions.


POUR ACCEDER AU RAPPORT D’ÉTONNEMENT SUR LE SITE DE L’IHEST

POUR TÉLÉCHARGER LE PDF DU RAPPORT

Comments are closed.