31/03/2058 : Le pigeon parisien est de retour

Olivier Parent Commentaires fermés sur 31/03/2058 : Le pigeon parisien est de retour
31/03/2058 : Le pigeon parisien est de retour

This post has already been read 1320 times!

Le pigeon, qui longtemps fut un fléau dans les grandes villes telles que Paris, fait son retour dans nos mégapoles après sa modification, son amélioration par voix de génie génétique.

Principalement, le pigeon a été « programmé » pour une nouvelle tâche : les pigeons qui, à compter de ce jour, survoleront Paris, s’affaireront, de jour comme de nuit, au nettoyage de nos rues. Les modifications apportées à ces animaux, on les appelle G&N-animal (pour Génétique & nanoT, prononcez « gènanimal »), concernent leur anatomie et leur comportement.

Au plan anatomique, leur jabot a été modifié afin de servir de benne à ordures. La plupart des détritus qui encombrent nos rues peuvent être picorés par ce nouveau type d’éboueurs. Une fois leur jabot plein, les G&N-pigeons volent, par réflexe « ajouté », vers une des multiples stations de traitement réparties dans la capitale. Là, les G&N-pigeons régurgitent leur « chargement ». Le temps que les ordures collectées passent dans le jabot du petit éboueur, elles auront commencé à être « digérées » par des robots nanoT présents dans le jabot modifié. Le plein de R-nanoT est fait par l’intermédiaire de l’alimentation.

Au plan comportemental, ce sont les insectes qui ont donné une de leurs principales qualités, celle de la collaboration dans le travail. C’est ainsi que les G&N-pigeons savent désormais s’attaquer à des ordures bien plus grosses qu’eux et les réduisent à la taille nécessaire pour êtres ingérés. Ils ont aussi appris à des insectes comment déplacer collectivement certains objets encombrants la voie publique.

Pourquoi avoir choisit le pigeon pour cette tâche, à la place d’un insecte ? Trois raisons nous sont avancées par les responsables des laboratoires Fournier Gene-Lab. : la première est la taille de l’éboueur, la deuxième son vol qui permet l’évacuation rapide des ordures, la troisième est sa parfaite adaptation au milieu urbain. Le travail de modification comportementale fût ainsi mineur.

Cliquez sur la BD pour l’agrandir.

Comments are closed.