FuturHebdo Anthologies Prospectives #04 est paru | Publication

Olivier Parent 0
FuturHebdo Anthologies Prospectives #04 est paru | Publication

This post has already been read 1 times!

La nouvelle mouture du recueil FuturHebdo Anthologies Prospectives vient de paraître. Dans ce numéro, des articles des trois comparses du Comptoir Prospectiviste (Olivier Parent, Christian Gatard, Patrick Delcourt), d’autres textes des invités habituels (Nathalie Viet, Luc Dellisse) et d’autres encore de nouveaux venus dans les pages de FHAP : ce sont Raphaële Bidault-Waddington, Georges Amar, Anne-Cécile Violin, Philippe Jourdan et Jean-Claude Pacitto.
Bonne lecture !

Vous trouverez ce numéro 4, et les numéros précédents, dans la boutique du Comptoir Prospectiviste : https://prospectiviste.fr/boutique/


EDITO : La crise sanitaire qui nous frappe a pris tout le monde de court. Elle met en lumière le manque d’anticipation de nos sociétés. Elle déstabilise tous les acteurs, y compris les plus éclairés de nos économistes ou de nos politiques.

La Prospective, comme les autres observateurs de la société, ne peut échapper à la nécessaire introspection que les organisations humaines, aujourd’hui, s’imposent. Il faut cependant rester prudent quant à la responsabilité qui serait celle de la prospective de ne pas avoir anticipé la crise qui frappe le monde.

Certains prospectivistes clament haut et fort qu’ils ont envisagé une pandémie mais n’ont pas été écoutés… D’autres, s’auto-flagellent et s’essayent désormais à réduire les délais temporels avec lesquels la prospective joue pour s’attacher à une prospective du présent… D’autres encore rappellent simplement que la prospective n’est pas une boule de cristal, que sa vocation première est d’accompagner, dans une indispensable confiance, les activités humaines pour les éclairer d’une lumière autre que celle du résultat immédiat ou de la productivité.

La pandémie met aussi en danger certains fondements de la prospective. Elle pourrait, par exemple, la priver d’une pensée libre de toute contrainte pour l’obliger à s’engager dans une posture solutionniste.

Et pourtant, aujourd’hui comme demain, la Prospective reste l’analyse de conséquences issues de postulats identifiés. Elle devra donc continuer à créer des écosystèmes spéculatifs dans lesquels se déploieront des scénarios. Ceux-ci serviront à tracer la cartographie des futurs des organisations qui la sollicitent. Malgré les légitimes chocs post-traumatiques, elle devra continuer à pousser les curseurs, quitte à choquer : ses recommandations devront être encore plus robustes et justifiées… En contre- partie, le commanditaire devra accepter d’être bousculé : si la prospective dérange, elle ne le fera jamais gratuitement, elle s’y engage !

On le rappelle, la prospective n’a pas la science infuse, elle n’est pas plus un art divinatoire ! Elle est un outil au service du dé- cideur, sans se subs- tituer à lui. Plus que jamais, la prospective doit être envisagée comme un moyen d’anticipation au ser- vice d’une décision responsable, pour ins- pirer la construction d’une société post- crise. Faut-il encore lui donner l’occasion d’y participer.

Dans les pages qui suivent, nous vous proposons quelques morceaux choisis de ces tentatives de repenser le monde !

Leave A Response »

You must be logged in to post a comment.