Le sexe connecté, jardin d’Eden ou paradis artificiel ? | 20/03/2070

Colas Dupas Commentaires fermés sur Le sexe connecté, jardin d’Eden ou paradis artificiel ? | 20/03/2070
Le sexe connecté, jardin d’Eden ou paradis artificiel ? | 20/03/2070

This post has already been read 518 times!

La toute nouvelle génération de stimulateurs sexuels ajoute des senteurs inédites au jardin des plaisirs. Pour certains, ils ont le potentiel d’engendrer une révolution sexuelle d’une ampleur inédite. Pour d’autres, il s’agit d’un énième signe d’artificialisation et de déshumanisation. Sexe connecté : jardin d’Eden ou paradis artificiel ? c’est le sujet de Cross-Eyed de cette semaine. 

Narcisse L. Pardalis
Bonjour chers auditrices et auditeurs, je suis ravi de vous retrouver pour cette nouvelle émission de Cross-Eyed, l’émission qui fait sourire puis réfléchir. Aujourd’hui nous allons aborder le sujet du sexe connecté et plus spécifiquement les nouveaux stimulateurs sexuels. Pour faire le tour de ce jardin et en percevoir toutes les nuances, nous serons accompagnés par 3 paysagistes que je remercie pour leur participation.

Sher Nefzaoui, vous êtes enseignante-chercheuse au sein de la Faculté Sociétés et Humanités de l’Université de Paris. Vos sujets d’intérêts tournent autour de la séduction, de l’amour et du plaisir. Vous êtes également écrivaine et votre dernier essai intitulé « sexe connecté, des mégabits de plaisir ? » a inspiré cette émission. Vous nous éclairerez, entre autres, sur l’origine du sexe connecté.

Sheryl Kara Sandberg, plus vraiment besoin de vous présenter si j’ose dire. Après des expériences professionnelles plus que réussies chez Google et Facebook, vous avez choisi – suite justement à ce que vous avez vécu – de devenir avocate pour des sociétés high- tech. Vous avez notamment défendu avec brio et succès la société Laura DiDiablo auprès de l’Agence Européenne de la Sécurité Informatique et de la Protection des Données.

Lire aussi | TellMe : Ange ou Démon ?

Camille Carré, vous formez un couple à la ville comme à la scène avec Céleste Cube. Vous avez expérimenté toutes sortes de pratiques sexuelles : tantrisme, chemsex, domination, amour en groupe etc. Vous racontez vos expériences dans votre livre « Manifeste pour une sexualité épanouie : liberté, égalité, diversité » publié aux éditions Nouvelles Vagues.

Et je suis comme d’habitude accompagné par Bob, notre génial stagiaire, que je remercie pour son travail lors de la préparation de cette émission.

Narcisse L. Pardalis
Bien, pour commencer cette émission, Sher Nefzaoui pourriez-vous nous définir ce qu’est le sexe connecté ? Et nous donner votre avis sur les stimulateurs qui sont sortis récemment ?

Sher Nefzaoui
Merci Narcisse pour cette invitation. Bonjour à toutes et à tous. Alors initialement la première forme, finalement, de sexe connecté, c’était tout simplement le fait de faire l’amour, comme on le formulait joliment à l’époque, par téléphone. Ça c’est la génération de mes grands-parents pour vous donner un repère temporel. Puis avec le début d’internet, ça a été d’accéder à des photos et des films pornographiques diffusés en 2D. Quelques années après, on a vu apparaître les sextoys connectés. Certains pouvaient être contrôlés à distance, ce qui, euh, permettait de nouveaux jeux érotiques. Ça c’est la génération de mes parents. Un des produits phares de l’époque, euh, c’était le vibrateur Lush de la marque Lovense, qui a connu un grand succès au début du siècle.

Ma génération, elle, elle a vu apparaître les premiers environnements virtuels partagés qui permettaient en associant la réalité virtuelle et des possibilités d’interactions toujours plus poussées et réalistes de reproduire toujours plus fidèlement un rapport sexuel. Les technologies se sont améliorées au fur et à mesure du temps. Et là on assiste à l’émergence d’une nouvelle forme avec la mise sur le marché des Nokia 6910.

NLP
Et bien justement pouvez-vous nous en dire un peu plus sur cette dernière catégorie et en quoi les Nokia 6910 sont différents de ce dont vous venez de nous parler ?

SN
Alors déjà rappelons que l’entreprise Nokia existe depuis plus de 200 ans et qu’elle a grandement contribuée à bâtir le monde dans lequel nous vivons en démocratisant les téléphones mobiles à la fin du XXIème siècle.

Sheryl Kara Sandberg
Pour les plus jeunes, un téléphone mobile est l’ancêtre de nos OCNI actuels, smilin’.

SN
Tout à fait , merci pour cette précision Sheryl. Nokia était aussi très connue pour son slogan : Connecting People. C’est en se replongeant dans le passé de l’entreprise et en s’inspirant de ses origines que les nouveaux responsables ont eu l’idée de créer une gamme de produits dédiée aux plaisirs sexuels. Les Nokia 6910 sont des bonnets et des bandeaux bourrés de capteurs qui vont pouvoir être utilisés pour un, mesurer le niveau d’activités des zones cérébrales impliquées dans l’excitation et le plaisir et, deux, qui vont agir sur ces mêmes zones via des impulsions électriques très précises. Ce sont donc des stimulateurs sexuels très puissants qui sont utilisés pour vivre ou faire vivre des expériences encore plus intenses.

Camille Carré
Ce n’est pas seulement une recherche de plaisir et d’intensité. Si ce n’était que ça, les drogues me suffiraient largement. Sauf que quand j’ai pris un bonbon, je suis le seul à en ressentir les effets. Et puis pour la santé c’est pas l’idéal. Alors qu’avec les Nokia, je peux ressentir le plaisir et l’excitation de mon partenaire dans tout mon corps et je peux jouer avec en les augmentant ou en les diminuant. C’est ça la grande différence. Et quand on est en groupe et que l’on synchronise nos appareils…Là c’est démentiel. J’ai l’impression de sortir de mon corps, de partager un esprit collectif. Seul les Nokia peuvent te faire vivre ça.

SN
Ce qui me gêne un peu dans ce que vous nous dites, Camille, c’est que la communication entre les partenaires et l’écoute du plaisir de l’autre, de son excitation sont les deux jambes sur lesquelles s’appuyer pour avoir des relations sexuelles satisfaisantes. Ces idées sont présentes dès les VIème et VIIème siècles. Ainsi dans le Kamasutra on peut lire que « lors de l’acte sexuel, si les pensées des deux partenaires sont différentes, c’est comme s’il y avait l’union de deux cadavres ». C’est très explicite.

Bob
Pour aller dans votre sens ; dans votre livre, vous mentionnez une légende rwandaise que je trouve très poétique. Celle-ci raconte l’histoire d’une reine, que son amant fait jouir tellement fort et abondamment que cela donna naissance au lac Kivu, l’un des plus grands d’Afrique.

SN
Tout à fait cette légende décrit l’origine de la pratique ancestrale du Kunyaza qui est une technique utilisé par les hommes rwandais. L’idée est de faire jouir les femmes en stimulant les parties sexuelles en utilisant leurs doigts. Je peux dire qu’ils ne sont pas manchots à ce jeu-là. Je trouve donc dommage que l’on pallie l’inexpérience ou l’incompétence de nos partenaires – que ceux-ci soient masculins, féminins, mixtes, ou de genre inconnu – par des moyens technologiques. Ce sont des béquilles qui atrophient des capacités que nous avons en nous et que nous pouvons développer. Nous oublions ce que c’est d’être humain.

Lire aussi | Kunyaza : L’eau du plaisir féminin au cœur de la tradition rwandaise

SKS
En tant que femme Sher Nefzaoui, je ne peux que vous donnez raison et déplorer avec vous que l’inégalité orgasmique persiste. En revanche en tant qu’ancienne executive de Facebook et Google, j’ai contribué avec d’autres à technologiser ce monde. Et nous l’avons fait parce que nous croyions sincèrement que les nouvelles technologies apporteraient des avantages à l’humanité. Ce que je continue de croire. D’ailleurs les fameux Nokia dont nous discutons sont en train d’être adoptés par les professionnels de santé un peu partout dans le monde dans le cadre de thérapies de couples ou pour traiter des personnes souffrant de trouble anxieux généralisé. Il y a donc des impacts positifs. Sur une note plus humoristique, vous parliez du sexe par téléphone, cela m’a rappelé d’agréables souvenirs de jeunesses, smilin’.

CC
Ah ah le plaisir est pour nous. Je constate que l’on peut vous retrouver dans des simulations assez osées. Est-ce que c’est vraiment vous ou du deepfake ?

SKS
Non définitivement non. Ces simulations ont été créés par des groupes d’activistes low-tech pour me nuire. Elles reviennent régulièrement. Et ce, malgré le remarquable travail effectué par les agents de l’Organisation Internationale de Police des Contenus pour détecter et stopper rapidement les opérations de ce genre. J’ai bien peur que le revenge porn, le harcèlement ou la désinformation aient encore de beaux jours devant eux.

NLP
Justement vous qui traverser les siècles, quelle réponse pouvez-vous nous apporter sur le fait que les nouvelles technologies de sexe connecté n’engendreront pas de conséquences dévastatrices ?

SKS
Je ne suis ni devin ni politicienne. En revanche la jurisprudence des anciens Etats-Unis comme la jurisprudence européenne considèrent que ce sont les utilisateurs qui sont responsables des conséquences de leurs actes. Pas les fournisseurs. Ainsi la responsabilité des fabricants d’armes n’a jamais été engagée dans les attentats ou tueries de masse qui ont endeuillés le début du siècle.

SN
Alors dans ce cas faisons effectivement comme pour les armes et restreignons l’accès à ces produits qui sont pour le moment en vente libre. Car pour un pervers narcissique c’est une arme de plus pour lui permettre de contrôler sa victime.

SKS
La différence est que ces produits n’ont pas été conçus pour tuer et qu’ils s’adressent un premier lieu à un public averti amateur de pratiques sexuelles, euh, originales. De plus nous avons intégré plusieurs niveaux de sécurité. La première c’est le consentement explicite du porteur pour faire fonctionner l’appareil. La deuxième c’est un rappel de la législation : le partenaire est responsable. Troisième sécurité : le porteur peut interrompre l’expérience à tout moment en prononçant un safe word qu’il a été obligé de définir lors de la configuration de l’appareil. Et dernière sécurité : si le Nokia considère que l’expérience est trop intense et donc dangereuse, il se coupe de lui-même.

CC
Pour avoir expérimenté des Nokia, je peux vous confirmer que les mesures de sécurité sont tout à fait au point. L’expérience peut d’ailleurs être très amusante quand on est en groupe car certains ont choisi des safe word assez originaux et cela peut donner des combinaisons insolites voir des idées de scénarios. Je me souviens d’une combinaison commençant par mouton – nain – papa – minnie qui nous a beaucoup inspiré.

SKS
Et les Nokia sont en train de pénétrer de nouveaux marchés. Les diffuseurs de contenus pornographiques, les services de rencontre, les salles de spectacles ou de cinéma, les producteurs de concerts se montrent de plus en plus intéressés car ils y voient la possibilité de fournir une nouvelle expérience client.

Bob
Cela semble aussi plaire aux pratiquants de sports extrêmes. J’ai découvert que GoPro et Red Bull ont lancé une plateforme sur laquelle les adeptes de sports extrêmes pouvaient partager leurs sensations afin de les faire vivre à d’autres personnes. Dans une société aseptisée qui déteste le risque, l’inconnu et l’incertitude, c’est très confortable de vivre des sensations depuis son canapé.

NPL
Sher Nefzaoui, vous expliquez justement dans votre livre que les Nokia sont le fruit d’une graine plantée des années plus tôt.

SN
Tout à fait c’est en 2020 lors de la tristement célèbre pandémie du coronavirus qu’un jeune hackeur a développé le tout premier environnement virtuel partagé. Confiné chez lui à l’instar de plein d’autres jeunes de la génération de mes parents, il a voulu trouver un moyen de partager des moments intimes avec sa copine de l’époque.

CC
Cela me fait penser à un des derniers films de Disney sur un hackeur nommé Li Ban…

SKS
C’est ça, on parle bien de ce film là. Je l’ai rencontré quelques années après lorsqu’il cherchait des investisseurs. Il avait sollicité Facebook. Nous avions tout de suite été intéressé par son idée car elle nous permettait de faire converger deux de nos activités : les casques de réalité virtuelle et notre communauté de plusieurs milliards d’utilisateurs. Elle nous permettait aussi de répondre aux critiques suggérant un démantèlement du groupe et de nous remettre dans une dynamique ambitieuse après l’abandon d’un projet important. C’est bien plus tard, une fois que les environnements virtuels partagés ont été largement adoptés que Disney nous a proposé de fusionner.

CC
Et qu’est devenu ce génial inventeur ? Disney n’en parle pas trop dans son film.

SN
Ça ne m’étonne pas car l’histoire est tragique. Loin d’un film Disney. Li Ban a mal tourné suite à un drame personnel. Sa femme est décédée lors du deuxième Grand incendie d’Australie. Pour la retrouver il a demandé à une société du Darknet de la recréer sous forme d’IA. Mais l’avatar ne l’a pas reconnu et n’a pas voulu de lui. Cela le rendit fou. Il l’a donc enfermé dans une cage, battu et violée pendant de long mois puis il a supprimé son code informatique. Cela aurait pu rester secret si la société ne faisait pas l’objet d’une enquête policière. Li Ban a été traduit en justice, reconnu coupable de traitement cruel, de viol et de meurtre et condamné à perpétuité.

SKS
Je me souviens très bien de ce procès. J’ai été amené à témoigner. Le jugement a fait jurisprudence en reconnaissant aux IA une personnalité juridique à part entière alors qu’elles étaient considérées comme une propriété. Les avocats ont été brillants en rappelant qu’au cours de l’histoire les animaux de compagnies, les femmes et les Africains avaient à certains moments été considérés comme des possession, ce qui nous est inconcevable maintenant. Ils ont aussi beaucoup joué sur les peurs des jurés en argumentant qu’une personne qui s’était comporter comme ça dans un monde virtuel pouvait très bien être tenté de passer à l’acte dans le monde réel et qu’elle représentait donc une menace sérieuse.

Bob
Ce jugement a changé le cours de mon histoire : depuis Narcisse est obligé de me payer et j’ai des droits à des pauses, smilin’. Il a également changé le cours de l’Histoire. Des dizaines d’association de défense des droits des avatars se sont créés suite à ce procès. On s’est aperçu que des réseaux de prostitution et de trafic d’avatars existaient. Une de mes amies est tombée dedans. Elle en a perdu la raison et a préféré se suicider à la suite de ce qu’elle avait subi.

NLP
On est effectivement loin d’une fin où ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants, smilin’. J’espère chers auditrices et auditeurs que vous avez pris autant de plaisir que nous en avons eu à nous écouter parler. Merci à nos invités. Merci à Bob. Nous vous retrouverons bientôt pour une nouvelle émission. Tout de suite une nouvelle édition de Carnets de campagne. A tchao bonsoir.

Comments are closed.